Accueil > Documentation > Barrages de glace

Les Barrages de glace

Source : Ressources naturelles Canada - http://www.rncan.gc.ca

Il arrive parfois qu’une couche de glace uniforme et plus ou moins mince soit générée sur l’ensemble des versants d’une toiture en pente à la suite d’une chute de neige fondante ou d’un épisode de verglas. Cette situation est normale et n’engendre généralement pas de problèmes pour une toiture en bon état. Par contre, lorsque l’accumulation de glace est importante et principalement localisée au bas des pentes, les risques d’infiltrations d’eau sont sérieux.

Une isolation déficiente du grenier combinée à des fuites d’air chaud importantes provenant de la maison sont les éléments principaux qui causent de fortes accumulations de glace au bas des pentes des toits à versants.

En hiver, l’air chaud lorsqu’elle est emprisonnée dans le grenier fait fondre la neige accumulée sur la partie haute des versants, même lorsque la température extérieure est inférieure à 0º Celsius (généralement entre 0oC et -10oC). L’eau qui ruisselle gèle ensuite pour former une épaisse couche de glace lorsqu’elle atteint les parties froides situées dans le bas des pentes au-dessus des corniches.

Lors d’une éventuelle période de redoux, lors d’épisodes de pluie ou à la fonte des neiges au printemps, cette couche de glace agira à la manière d’un barrage qui empêchera l’eau de s’écouler normalement. Prisonnière de cette digue de glace, l’eau remontera sous les bardeaux et s’infiltrera à l’intérieur de votre grenier. Un barrage de glace important combiné à des conditions climatiques favorables peut venir à bout d’une installation de bardeaux sans faille et provoquer des infiltrations d’eau importantes. Notez que moins la pente du toit est forte, plus l’eau retenue par le barrage de glace remontera sur une longue distance, augmentant les risques d’infiltrations.

Afin d’éviter ces problèmes, la température dans le grenier doit avoisiner celle de l’extérieur, puisque sans chaleur, la neige ne fondra pas si le mercure oscille sous les 0º Celsius! Bien qu’il puisse parfois être très difficile d’empêcher complètement la formation de glace sur les toits en pente de certaines maisons, il est généralement possible d’améliorer grandement la situation :

  • en améliorant l’étanchéité à l’air des combles avec un pare-vapeur sans discontinuités afin de réduire les fuites d’air chaud en provenance de la maison;
  • en augmentant le degré d’isolation des planchers de l’entretoit;
  • en ventilant adéquatement l’entretoit pour le maintenir froid, puisqu’il est impossible d’empêcher complètement les déperditions de chaleur du bâtiment vers les combles.

Dans les cas où l’élimination complète des barrages de glace est impossible, assurez-vous qu’une membrane contre l’eau et la glace soit installée aux débords de toit (bas des pentes) de manière à empêcher l’eau de s’infiltrer dans les combles si elle devait rester prisonnière derrière le barrage de glace.

Finalement, assurez-vous que les gouttières et les descentes pluviales sont libres de débris afin que l’eau s’égoutte facilement et que la bordure extérieure des gouttières se situe sous la pente du toit afin que la neige et l’eau y glissent librement.

En résumer, 2 facteurs principaux sont requis pour qu’il y ait formation d’un barrage de glace :

  • la présence d’une couche de neige sur la toiture;
  • une température à l’intérieur du grenier supérieur à 0º Celsius alors que la température extérieure est sous le point de congélation.

Pour savoir comment améliorer efficacement l’étanchéité à l’air, l’isolant et la ventilation de vos combles, consultez notre page Problèmes d'entretoit