Accueil > Documentation > Infiltration d'eau

Les problèmes d’infiltration d’eau les plus courants dans une toiture de pente.

Les infiltrations d’eau venant de la toiture sont la cause de plusieurs dommages causés aux bâtiments. Déterminer avec exactitude la source d’une infiltration d’eau est parfois relativement aisé, mais cela peut bien souvent s’avérer une source de grande frustration pour plusieurs propriétaires de maison qui n’arrivent pas à trouver la source du problème. Bien que sous l’effet de la gravité et en l’absence de vent l’eau tombe à la verticale, le pare-vapeur du plafond et d’autres éléments de la construction peuvent faire en sorte que les traces visibles de la pénétration d’eau à l’intérieur du bâtiment vont apparaître à une bonne distance du lieu initial d’infiltration. Pour rendre les choses plus compliquées, des conditions climatiques variées vont provoquer des fuites à des endroits différents. Voici donc quelques pistes pour vous aider dans votre travail de détective.

La surface de bardeaux

Si les bardeaux d’asphalte sont relativement vieux, il est possible que la fuite provienne directement de la surface de bardeaux. Vérifiez premièrement s’il y a une présence et une accumulation anormale de gravillon de couleur dans les gouttières. Ces granules servent outre à offrir des couleurs variées pour différents bardeaux, à protéger les tuiles des rayons du soleil. Lorsque les bardeaux sont endommagés au point où certaines sections sont complètement dégarnies, ils vieillissent de façon accélérée. Ils rétrécissent et les extrémités des pattes ont alors tendance à se retrousser.

Examinez si des clous ne sont pas devenus apparents où si des fissures ne se sont pas créées dans les bardeaux. Recherchez également les endroits où des bardeaux sont manquants, laissant ainsi à découvert des clous ou la jonction de 2 feuilles de bardeaux. Des clous peuvent aussi parfois ressortir sous l’effet des conditions climatiques, de l’humidité ou des vibrations.

Les solins

Les solins sont des pièces métalliques généralement en acier galvanisé ou en aluminium qui servent à rendre étanche à l’eau la jonction entre deux surfaces du toit ou entre les éléments butant contre les bardeaux. On les retrouvera principalement le long des murs, des éléments verticaux, des cheminées, des puits de lumière, des tuyaux et des lucarnes. Ils sont parfois cachés derrière un revêtement mural ou fixés contre un mur de brique.

Assurez-vous qu’ils sont toujours solidement fixés. Vérifiez la présence de rouille qui pourrait les avoir attaqués ou transpercés. Observez si le calfeutrage utilisé pour sceller les éléments des solins est fissuré, endommagé ou détaché. Le ciment plastique lorsqu’exposé au soleil a tendance à se fendiller en surface, ce qui peut provoquer des infiltrations d’eau après plusieurs cycles de gel et de dégel.

Les noues

La noue est la ligne créée par la rencontre de 2 versants de toiture formant un V. L’installation des bardeaux à cet endroit nécessite une attention particulière puisqu’un grand volume d’eau y est canalisé. L’utilisation d’une tôle de noue sous les bardeaux offre une certaine protection, mais ne suffira pas à prévenir les fuites si l’installation n’est pas réalisée dans les règles de l’art.

Notez ici que le ciment plastique à base d’asphalte (goudron) doit être utilisé modérément. Évitez l’application de couches très épaisses à la base de la noue, car cela à souvent pour effet de freiner ou bloquer partiellement l’égouttement naturel de l’eau qui peut alors remonter sous les bardeaux et aggraver la situation.

La cheminée

Les cheminées, principalement celles en briques ou en pierres sont une des sources fréquentes d’infiltrations. Puisqu’elles ont une assise indépendante de la structure du toit, il arrive que les mouvements naturels des matériaux selon les saisons soient inégaux et que la barrière étanche entre le solin et la cheminée se détériore. Assurez-vous que les solins sont en bon état et que le joint avec la brique est bien scellé.

Notez également qu’une cheminée de plus de 30” de largeur qui traverse un toit incliné doit être pourvue d’un dos d’âne. Cet élément facilite l’évacuation de l’eau et empêche la formation de glace derrière la cheminée.

Finalement, vérifiez que la cheminée est stable et que le mortier est en bon état. Assurez-vous qu’il ne s’effrite pas ou qu’il ne comporte pas de fissures qui permettent à l’eau de s’infiltrer. L’acidité des gaz de combustion et de la suie provenant des cheminées endommage les joints de brique et ils ont tendance à se désagréger beaucoup plus rapidement que les autres joints de briques du bâtiment.

Les évents de plomberies et évacuateurs d'air

Les évents de plomberie et les ventilateurs d’extractions doivent être bien fixés et scellés. Assurez-vous qu’il n’y a pas d’espace entre le tuyau d’évent et la partie tubulaire du solin. Examinez si les clapets des évacuateurs d’air sont en place et s’il ne sont pas bloqués ou obstrués. Ces éléments évacuent de l’air chaud et humide et peuvent provoquer de la condensation. 

Les gouttières

Les gouttières et tuyaux de descente constituent une part importante du système d’évacuation de l’eau d’une toiture. Les feuilles, les branches, les oiseaux et les jouets entravent l’écoulement de l’eau, ce qui ralentit l’évacuation et provoque des débordements. Cela peut aussi faire pourrir les bordures du toit. En hiver, l’eau qui stagne dans la gouttière gèle et finit dans certains cas par atteindre la bordure des bardeaux, ce qui peut provoquer le début d’un barrage de glace.

Vérifiez si les gouttières et tuyaux de descente sont bouchés, mal inclinés ou défectueux. Enlevez toutes les feuilles et tous les débris qui se sont accumulés dans les gouttières. Observez si la pente de la gouttière est suffisante pour l’évacuation de l’eau. Assurez-vous que le bord extérieur des gouttières est plus bas que le prolongement de la pente du toit afin de faciliter l’évacuation de la neige et de la glace. Ajustez-la au besoin.

Les digues de glace

Source : Ressources naturelles Canada - http://www.rncan.gc.ca

Dans certains quartiers, il est fréquent de voir d’énormes glaçons se former au débord de toit et parfois, on peut noter la présence d’une épaisse couche de glace qui recouvre la corniche des couvertures en pente. Lors d’une éventuelle période de redoux, lors d’épisodes de pluie ou à la fonte des neiges au printemps, cette couche de glace agira à la manière d’un barrage qui empêchera l’eau de s’écouler normalement. Prisonnière de cette digue de glace, l’eau remontera sous les bardeaux et s’infiltrera à l’intérieur de votre grenier. Un barrage de glace important combiné à des conditions climatiques favorables peut venir à bout d’une installation de bardeaux sans faille et provoquer des infiltrations d’eau importantes.

Les solutions temporaires consistent à :

  • déneiger fréquemment la couverture de manière à diminuer la quantité d’eau générée par la fonte et pour dégager les ventilateurs d’entretoit;
  • créer des canaux dans la digue de glace, idéalement avec de l’eau très chaude ou dans les cas extrêmes, avec une hache. (Inutile ici d’insister sur la prudence qui est de mise!);
  • installer des câbles chauffants, disponibles dans la plupart des quincailleries.

La correction à long terme du problème nécessite une bonne compréhension du phénomène. Référez-vous aux sections Les barrages de glace et Des problèmes dans votre entretoit? de notre site pour de plus amples détails à ce sujet.

L’eau provenant de la condensation dans le vide sous toit (grenier).

Les infiltrations d’eau qui surviennent en hiver lors des périodes de redoux peuvent provenir de la fonte de givre sous le support de couverture. Inspectez toutes les parois l’intérieur du grenier à la recherche de frimas. La présence de givre dans un comble est anormale et résulte d’un environnement trop humide. Malheureusement, lorsque les gens constatent ce problème, il n’y a souvent pas de solution magique que l’on peut mettre en place sur-le-champ pour faire fondre ce givre sans que l’eau ne se répande sur l’isolant. Consultez nos sections La ventilation de votre entretoit et Des problèmes dans votre entretoit?  pour connaître quelles sont les solutions qui peuvent être mises en œuvre pour améliorer un peu la situation ou pour régler le problème de façon définitive.

Gardez toujours en mémoire que le travail sur un toit ou dans une échelle présente des risques d’accident. Dans plusieurs cas, il est préférable de faire appel à un entrepreneur qualifié!